Par

260

  

«Qu’y a-t-il de si grand – si grand – que cela me fait peur?
Qu’y a-t-il de si fort – si fort – que je ne peux pourtant ignorer?
Celui qui n’a plus peur de lui-même, n’a plus peur de l’Autre.
Celui-là est alors juste parmi les justes. Le tout est d’accueillir qu’une page se fane pour qu’une autre puisse éclore.»

Un équilibre. Fébrile, peut-être, mais bel et bien présent, se forme désormais à l’intérieur de toi. Tu remarques ce que tu aimes comme ce que tu n’aimes pas. Tu remarques tes élans du cœur et les freins de l’esprit. Tu observes afin de faire la part des choses, afin de continuer le tri. Car tu as remarqué comme septembre t’a amené à te nettoyer? Tu as remarqué comme certaines habitudes ont pu être remplacées par de nouvelles? Tout cela n’est pas totalement terminé, car cela a besoin de s’intégrer en toi. Tu as besoin de te découvrir différemment.

Quand on grandit, on perd des personnes de vue, on a besoin de changer d’habits, les anciens devenant trop petits. Quand on grandit à soi, on a besoin de nouveaux repères, d’où un flottement – léger – des fatigues – passagères – ou encore des envies, soudaines. Tu peux ainsi réagir par pulsion, comme si ta vie en dépendait, comme si au final ta naissance en dépendait. Tu découvres de nouvelles envies, tu te demandes si cela va durer, mais en même temps tu comprends que le temps n’est plus le même. Tu sens que c’est l’instant qui compte ainsi que ton propre rythme.

Ici, nous te le disons: tu n’es plus apte à ignorer ta vérité. Plus apte à dire «oui»quand tu penses «non». Tu pourrais ne plus te reconnaître, et pourtant tu te sens plus que jamais en connexion à ton âme. C’est bel et bien le cas. Mais ici, en cette pleine lune, il va falloir apprendre à marcher, nager, voler. La transformation n’est pas complète car tu n’es pas encore défini. Pas qu’ici tu dois absolument l’être, mais car il est essentiel pour toi d’avoir un cap, une direction, la plus claire possible. Tu te confrontes ainsi à tes propres craintes. Tu vois – tu sens même peut-être – ton pouvoir, ton plein potentiel, mais tu n’oses pas, ne sais pas…Mais cela ne durera pas. Simplement car tu es enclin à dépasser tes limites, et cela passera inévitablement en te positionnant face aux autres.

L’autre n’est pas meilleur que toi. L’autre ne sait pas plus que toi. L’autre vit la même éclosion que toi et son parfum n’est pas meilleur que le tien. Nous te le signalons, car tu pourrais – par peur de toi-même – aller te dénigrer en regardant ton voisin. Pourtant ici, nous avons – tu as – besoin de toi plus fort que jamais. Non pas d’une force qui détruit, mais de celle qui permet de construire. Écoute tes besoins, même les plus fugaces, et construit ta foi par chacun des actes que tu mettras en place pendant cette période. Sers-toi de cette énergie structurante et porteuse qui est toujours présente pour ne pas rester sur la touche. Tu as besoin d’action pour mieux te connaître. Tu as besoin de te montrer au monde non pas pour exister, mais bel et bien pour te libérer de croyances limitantes comme: «je ne suis pas à la hauteur»«les autres sont mieux/plus forts (dans le sens dangereux) que moi»«Je ne suis pas capable»«je ne suis pas assez»«Je manque de…». Tout cela est en train d’être nettoyé, alors il est naturel que tu puisses davantage les vivre dans ton quotidien.

La période est aussi excellente pour prendre de nouvelles habitudes alimentaires et d’une façon plus vaste, des habitudes qui touchent à la santé (sport, bien-être etc…). Il y a un réel désir, un réel appel, de s’aligner sur ce qu’il y a de meilleur pour toi.

Il n’est plus le temps de faire des concessions sur ton équilibre personnel. Ce dernier est au cœur de cette pleine lune. Dépasser ta crainte de ne plus être aimé pour parvenir à t’aimer toi-même, dans ce qu’il y a de plus brut – et pourtant abouti – de toi-même.

Belle pleine lune à tous.

Transmis par Farah Sahbi – Ozalee

Source : http://lemondeseveille.com

Partagé par : www.messagescelestes-archives.ca – Messages Célestes


Vous avez apprécié ce message... Partagez-le avec Amour

73069163-1