TRANSMIS PAR JOELIAH LE 12 - OCTOBRE - 2016 

Un maître de la spiritualité, sage, spécialiste de l’islam, théologien et poète persan :

1ère leçon :

lumiere coeurNe pas éviter les expériences difficiles ; elles sont d’excellents professeurs.

« La blessure est l’endroit où la lumière entre en vous. »
« Ces douleurs que vous ressentez sont des messagers. Écoute-les. »
« Vous devez garder votre cœur brisé jusqu’à ce qu’il s’ouvre. »
« La lune reste lumineuse quand elle ne permet pas d’éviter la nuit. »
« Ce qui vous blesse, vous bénit. L’obscurité est votre bougie. »
« Ne vous détournez pas.
Gardez votre regard sur la place obscure. Voilà où la lumière entre en vous. »

**********

Joéliah : que ce soit en matière de santé ou d’évolution personnelle, nous avons souvent tendance à vouloir éviter le mal.

Une douleur ? Vite un cachet…  et ouf, elle a disparu. Mais que voulait-elle signifier ? Quelle émotion manifeste-t-elle qui, en la libérant vraiment, est source de vraie guérison ?
Si nous ne prenons pas le temps d’analyser la souffrance, nous ne pouvons pas trouver son origine pour la libérer.

La blessure est souvent la manifestation de l’Esprit, qui, puisqu’il n’est pas entendu lors de méditation ou d’écoute silencieuse, ne peut que se matérialiser sous forme de matière qui attire l’attention de la personnalité ou l’Ego séparé.

Au lieu de ‘je n’ai pas de chance’, apprendre à dire ‘merci pour cette expérience qui m’éclaire sur mon état d’esprit’… et analyser profondément pourquoi nous avons pu attirer cette ‘malchance’.

Méditer est un excellent médecin pour celui ou celle qui sait écouter l’ordonnance : plus d’amour, plus de douceur, de paix ou d’attention, moins de colère, d’impatience ou de regret…

Lorsque la lumière entre en soi, le fruit de la conscience murit et peut se déguster avec amour.

Belle réflexion.

Joéliah/http://lejardindejoeliah.com

Vous pouvez diffuser en gardant le texte entier, y compris le lien actif vers le site. Merci

© 2016, Le Jardin de Joeliah.

73069163_1