Publié par le 13 jan, 2015 sous Christian Duval, CHRONIQUES, MANCHETTES, VOIE ALCHIMIQUE DU QUOTIDIEN |

Christian Duval

Rédigé par : Christian Duval

Il me fait plaisir de répondre à vos questions, cliquez sur "Contact" !
Mon site web : Le blog de Wydir
La Gazette de Wydyr sur FaceBook

medias_masse

par Christian Duval

Je ne saurais que trop conseiller à ceux et celles qui lisent cet article de lire celui intitulé «  TANT QUE NOUS UTILISONS LA LUMIÈRE POUR LUTTER CONTRE L’OMBRE NOUS CRÉONS LES TÉNÈBRES » ceci afin de ne pas être tenté de juger les propos qui suivent selon des critères de dualité.

Nous vivons une période charnière où chacun d’entre nous a le choix de nourrir par l’Attention telle ou telle matrice, mais les forces de l’ombre (matrice dissociée) cherchent à perpétuer leur réalité et ce n’est que lorsque nous évacuons de notre propre « royaume «  les vieux schémas mémoriels, sensoriels, mentaux qui nourrissent ces forces en nous que nous pouvons activer librement la Matrice du Nouveau monde.

Cependant toute personne qui veut s’affranchir est soumise à l’épreuve (test) car ce n’est que face aux événements que nous pouvons percevoir qui nous pensons être et où nous en sommes.

Tout sert aux forces de l’ombre (qui je le rappelle n’ont que le pouvoir de séduire ou tenter mais non d’imposer) pour maintenir l’humanité dans sa fréquence.

«  Je Suis Charlie »

L’événement terrible qui s’est produit les jours derniers concernant l’attentat contre le journal « Charlie » sert aussi à ces forces. Certes le rassemblement sous une bannière «  Je Suis Charlie » est révélatrice d’une sorte de solidarité mais n’en est pas moins ambivalente, car nombreux d’entre nous sont capables de s’identifier à un égrégore de masse pour lutter contre quelque chose qu’à leur insu ils nourrissent et dont ils ne peuvent triompher même s’ils prétendent le contraire.

Le terrorisme est une entité qui peut surgir ici ou là sans prévenir et cette idée maintient dans la peur, la terreur, l’angoisse, la surveillance, la méfiance et toute l’énergie accumulée par cela nourrit les forces de l’ombre.

Le slogan utilisé « Je Suis Charlie » lui aussi les nourrit car il lie automatiquement tous les participants à quelque chose qu’ils ne peuvent être et perdent ainsi leur autonomie en tant que « Je Suis » et tout ce qui a été mis en avant par les médias pour instaurer cette notion de solidarité est manipulateur. On a ainsi l’impression de participer à quelque chose de grandiose et on perd la capacité de discernement et la maîtrise de notre Attention pour créer autre chose.

Cela démontre que la « masse populaire » est malléable et colle facilement à une idée et si demain les forces de l’Ombre désirent réunir encore une multitude sous une bannière de lutte il leur suffira de prononcer le mot «  Ebola » pour que les masses populaires s’enflamment pour lutter contre un ennemi (virus) contre lequel elles n’auront aucun pouvoir.

Tout événement peut être utilisé pour manipuler la masse. Cependant toute expérience a ses bons et mauvais côtés et il est fort louable de constater la notion de solidarité des gens vis-à-vis de cette expérience douloureuse mais ce serait beaucoup plus bénéfique si tous ces gens étaient capables de s’unir pour créer un nouveau monde en agissant autrement, en essayant de comprendre ce qui se passe réellement et en s’ouvrant à d’autres réalités.

Cela est possible mais demain il est fort probable que chacun retournera à ses problèmes, à ses fourneaux, à ses soucis, à son travail jusqu’au moment où un autre grand événement sonnera encore le clairon du rassemblement, ce sera peut être une nouvelle épidémie ou l’invasion d’extra terrestres maléfiques, tout peut influencer une masse populaire qui tant qu’elle est immature est prête à gober n’importe quoi.

Christian Duval le 12 Janvier 2015

Source: http://lagazettedewydyr.over-blog.com/