Transmis par Joeliah le 4 - février - 2014

Message de Magistra : avec Internet, la télévision, la radio, les concerts, les réunions et conférences, le bouche à oreille ou autre, il est très facile aujourd’hui de devenir rapidement connu dans son domaine. Les personnes étant de plus en plus en contact les unes avec les autres, du fait de ces moyens de communications et de transport international facile, il est facile à chacun de rayonner de plus en plus largement sur la terre.

Parfois une publicité, une chanson, un film, un match, un livre ou une méthode suffisent à faire d’un inconnu, une célébrité.
Ceci est une bonne chose, si le succès est géré avec humilité et grandeur, dans le respect de soi et de tous.

Tous les humains, toutes les humaines, sont des manifestations de l’énergie divine et tels des étoiles dans leur corps de lumière et sont appelés à briller et c’est le but de l’incarnation terrestre, oser devenir des soleils divins.

Mais beaucoup de personnes qui du jour au lendemain, sont mis sur les feux de la rampe, s’enflent d’un orgueil qui les détruit très rapidement et les renvoient dans l’humilité de la vie normale.
Combien de chanteurs et chanteuses, divinisés par une chanson, tombent aussitôt dans l’oubli… combien d’acteurs divinisés par un rôle, retombent aussitôt dans les oubliettes de la gloire… combien de sportifs adulés et applaudis sont dégradés rapidement parce qu’un autre fait mieux…
L’humain est avide de sensations et de glorification.

23202569_sMais si, la gloire n’est pas à l’intérieur, si elle ne rayonne pas de la Source, elle ne peut pas durer.
C’est avant tout, l’amour et la justesse de ce qui est fait, qui porte l’honneur et donne la vraie gloire divine.
Les groupies, les adorateurs, tous ceux qui amplifient le rayonnement d’un (ou plusieurs soleils), afin de se bénéficier de sa lumière, sont les premiers a faire croître la popularité ou déchanter lorsque celui-ci ne correspond plus à leurs attentes parce qu’il est moins bien, ou parce qu’il enfle sont orgueil jusqu’à se croire le Roi du monde.
Chacun d’entre nous peut devenir un soleil brillant de tous nos talents.
L’important, pour gérer le succès est de rester simple, humble et reconnaissant envers notre Source divine qui nous aide à révéler et appliquer ces talents. Nous avons le droit de nous féliciter pour une réussite et d’en apprécier la joie, mais cela doit s’arrêter au niveau ou l’orgueil peut prendre le relais.
Dans tous les domaines, y compris celui de la spiritualité, le piège de l’orgueil est là ! C’est une leçon de vie à réussir ou non.
Tous les titres pompeux que les personnes osent se parer sans en détenir la force primordiale sont des leurres pour les personnes en recherche de lumière et l’on trouve de plus en plus de Shri, Seigneur, Maître, Mères, voir Messie ou modestement accepter le titre de Dieu ou Déesse… tels les dieux du stade… quelle prétention ! quand on pense à l’immensité de Dieu qui est la somme de tout ce qui existe dans l’Univers entier !

Ces titres, lorsqu’ils sont le fruit d’un travail intérieur intense et de longue durée, peuvent être mérités et justes, mais ce sont toujours des personnes humbles et pleines d’amour et de sagesse qui les détiennent.

Le mot Guru, de langue sanskrite, est un nom noble qui signifie celui qui enlève l’obscurité (Gu = obscurité / Ru = qui enlève).
Il peut désigner un individu (Maître ou enseignant) ou notre maître intérieur (Sat Guru).
Ce titre ne s’acquiert pas à la légère !
Pensez au Dalaï Lama, à Mère Amma ou Meera, Gurumayi…

Mais la folie de l’orgueil a permis à des personnes ayant acquis quelques connaissances sommaires, sans avoir travaillé sur elles ou à peine et n’appliquant par les signes de vertu, de se prévaloir de ce titre qui se transforme en gourou.

Et ces personnes qui ont compris a notion de pouvoir et d’emprise sur les adeptes de ses enseignements, créent rapidement un état sectaire, privé, ou il peut tirer tout ce qu’il peut de ces personnes simplement en recherche et qui n’ont pas encore su discerner la vraie lumière sage, de la fausse lumière aveuglante et pleine de folie.

Un vrai Guru est sage, simple et modeste, tout en ayant la noblesse de savoir qu’il est important. Il ne s’en glorifie pas et n’aime pas les honneurs pompeux ni être entourés de fanatiques. Et justement, il sait que tout ce qu’il dit a une répercussion sur sa vie et sur ceux qui l’écoutent. Il connait parfaitement les lois divines et surtout celle de la cause à effet.
Sa richesse étant à l’intérieur, il ne craint aucune perte et enseigne à ses disciples comment trouver leur trésor intérieur, comment devenir des petits soleils.
Les 7 rayons sacrés, qui sont les 7 bases actives de notre structure primordiale, tout comme les 7 notes de musique sont la base internationale de la musique nous enseignent comment gérer aussi le succès !
1 – Avoir la volonté de réussir et la foi en soi et dans ses œuvres.
2 – Avoir la sagesse et le discernement pour faire des bons choix lumineux et respectueux en toutes connaissances des conséquences de ces choix.
3 – Avoir l’amour inconditionnel et la compassion pour soi et les autres
4 – Avoir un esprit juste et clair, dans le respect loyal de ses engagements, être joyeux d’agir et créer par ses propres talents.
5 – Avoir la notion de la libre circulation de l’énergie, donner et recevoir.
6 – Avoir le sens du partage et de la paix pour tous. Être fraternel et au service du monde.
7 – Être libre de ses choix et pouvoir changer rapidement si besoin pour pouvoir s’élever en vibration, dans le respect des lois divines et humaines.

Alors avant d’aduler une personne, il est important de se poser la question de savoir si ces notions de base sont respectées.
Est-ce que je (ou il/elle) répond à ces 7 critères ?
Est-ce que ma (sa) vie quotidienne est emprunt de pureté, de sagesse, de fraternité, de respect, de paix…?
Que dois-je (doit-il/elle) perfectionner ?

Avant tout, le discernement doit être activé, pour soi et pour les autres.
Chaque fois que vous avez un doute sur une personne, que vous ressentez un malaise intérieur, votre plexus qui se bloque (la boule à l’estomac), que vous voyez un comportement malsain, que vous êtes gêné, que vous trouvez que ‘ça sent mauvais’ (selon votre sens privilégié), abstenez-vous de la côtoyer. Fuyez-la même. Ne l’encouragez pas et ainsi vous pourrez l’aider peut-être à comprendre sa folie.
Si vous suivez des personnes qui se droguent, ne faites surtout pas comme elles ! malheureusement, beaucoup de fans de chanteurs et chanteuses ou de sportifs tombent dans ce piège.

Ne fumez pas pour imiter untel.. ne vous habillez pas pareil et ne vous faites surtout pas tatouer son nom sur votre peau !
Le tatouage agit sur votre corps d’une manière très puissante.
Pensez à ces têtes de mort… qui agissent sur l’eau intérieure et les sentiments…
Ne suivez pas une personne qui boit à en perdre son contrôle ou baisser sa fréquence, une qui vous oblige à vous lever la nuit pour prier et vous affaiblir pour vous mettre à sa merci. Soyez respectueux de votre vie.

La meilleure façon de gérer le succès est de le faire avec beaucoup d’humilité et de simplicité.
Recevoir la rançon de son travail est juste.
Reconnaître une personne importante est juste. Applaudir un artiste pour son talent est juste.

Hurler son nom et vouloir se l’approprier, le vampiriser ou en être accroché à s’en oublier est beaucoup moins aligné au coeur mais plus à l’ego.
Comprenez-vous la différence ?
C’est vous qui pouvez faire la différence !
C’est ceci que je suis venu vous enseigner : apprendre à faire le discernement et l’appliquer.

Que la justesse soit !
Magistra syntonisé par Joéliah

(Message tiré de l’ancien site amourdelumiere.fr)

Image 123rf.com

© 2014, Le Jardin de Joeliah. Nétiquette : Laissez pousser les plants quelques jours puis partagez en toute liberté en citant la source : lejardindejoeliah.com