Transmis par Joeliah le 26 - octobre - 2013

Les EnSeigneurs : Depuis que la civilisation est passée à l’ère de la transformation, l’ère industrielle qui veut dompter la nature, vous  faites vos propres expériences vis-à-vis des lois de la nature. L’homme veut toujours adapter à sa façon, aller au-delà des forces de la nature pour pouvoir gagner toujours plus et toujours plus.

heureCela fait que pendant des siècles, l’homme a toujours œuvré, échangé les uns pour les autres puisque c’est votre essence de base : la communication, l’échange, le service des uns pour les autres a toujours été de mise et ceci contribuait à l’avancement de l’humanité toute entière.

A un certain moment, l’homme a commencé à vouloir apprivoiser la nature, dompter la nature.

Il a commencé à comprendre les lois qui venaient du ciel (les forces, la foudre, les éclairs). Ensuite, il a trouvé ce moyen de pouvoir éclairer de manière de plus en plus forte, les nuits. Alors, petit à petit, vous avez perdu ce cycle si naturel, du jour et de la nuit !

Or, depuis des siècles, depuis des millions d’années, votre Terre est faite pour qu’il y ai des moments de travail et des moments de repos, des moments d’activité et des moments de repos. Tout ceci a été calculé, tout s’est mis en place pour donner un temps à l’esprit de pouvoir agir pendant le sommeil.

La lumière permet de développer avec le soleil et l’ombre permettent d’intégrer. Et tout ce que l’homme apprenait et faisait la journée, la nuit l’esprit pouvait tout « inculquer » dans les cellules, enregistrer, nettoyer, libérer tout ce qui ne servait à rien, régénérer tout ce qu’il fallait.

En pensant faire un avancement dans la connaissance scientifique, l’homme s’est coupé de plus en plus de la nature, des lois de la nature, des forces de la nature.

Il a construit sur l’eau, en bord d’eau mouvante. Il a construit dans des endroits où nul ancêtre n’avait osé construire parce qu’il savait.  Les anciens savaient que la terre n’était pas adaptée pour le sol trop poreux ou trop dur. Les ancêtres savaient. Vous pensez qu’ils étaient peut-être plus rustres et c’est vrai du point de vue développement intellectuel et mental, mais ils étaient beaucoup plus connectés à la sagesse, à la nature, à la Terre et au bon sens.

Ils suivaient le rythme des saisons. Tous les hommes ont créé des fêtes à certains moments de votre temps, des fêtes pour les semailles, des fêtes pour les récoltes, des fêtes pour une nuit qui est courte ou une nuit qui est longue, pour les équinoxes. Les hommes dits païens étaient complètement connectés aux forces de la nature. Mais de toujours, certains ont voulu contrer ces lois et ont en subis les conséquences.

Prenez ces marins amateurs qui partent sur la mer : combien de bateaux ont été éclatés sur des rochers parce qu’il y avait une tempête imprévue à l’heure du départ. Le marin professionnel sait, il mesure le vent, il sait où il va, il sent et il sait où il met son bateau, il sait quels courants vont l’emporter, il ne part pas à l’aventure.

Or, de plus en plus, nous voyons des personnes penser qu’elles savent tout alors qu’elles sont simplement dans la connaissance de quelques cours, de ce qu’elles ont pu apprendre et partir à l’aventure sans être reliées aux forces de la nature, sans être reliées au ciel, sans être reliées à la Terre, sans être reliées à toute cette énergie qui les a construit et qui construit le monde.

En voulant modifier le cours naturel de la nature, vous avez modifié des fluides, vous avez modifié des courants et aujourd’hui, nous voyons une humanité fatiguée, souffrante, qui se réveille fatiguée, qui se couche fatiguée, qui mange des aliments épuisés, avec une terre qui a été épuisée volontairement. Tout ceci pour entretenir des courants industriels, pour enrichir certaines personnes.

Pensez que vous êtes créateurs et que vous pouvez, là où vous êtes, commencer à changer votre société en vous transformant vous-mêmes : changez de façon de penser, de façon d’agir, développez toutes ces vertus qui vont vous apporter sérénité, calme, bienveillance, transparence ! Plus vous allez appliquer en vous-même cette possibilité d’être meilleur et plus votre entourage va s’améliorer.

Reprenez contact avec la nature, avec les lois de la nature. Aller à l’encontre du lever du soleil et à l’encontre du coucher du soleil pour forcer le travail, pour forcer votre destin n’est pas juste énergétiquement.

Cela est juste par rapport à vos lois, à vos réflexions financières et vous êtes bloqués dans toute cette énergie de lois de cause à effets financiers. Vous êtes des milliers, deux fois par an, à ne pas être d’accord sur ce changement mais, personnellement, qu’avez-vous fait de concret pour que cela change ?

Plus vous serez en accord avec les lois de la nature, plus la vie passera facilement à travers vous.

Observez, n’ayez pas peur de transformer, régulez, ré-harmonisez et la vie sera vraiment fabuleuse à travers vous.

Canalisé par Joéliah.

Image, le Chat de Geluck

© 2013, Le Jardin de Joeliah. Nétiquette : Laissez pousser les plants quelques jours puis partagez en toute liberté en citant la source : lejardindejoeliah.com