Publié par LaPresseGalactique.org le 26 oct, 2013 sous Bertrand Duhaime |

bertrand duhaime  

Bertrand Duhaime

Depuis quelques semaines, presque deux mois, il ne circule plus le même genre de séquences numériques dans mon environnement. Ainsi, au lieu d’obtenir des séquences du genre 123, 234, 345 etc. soulignant une progression, ou 987, 876, 321 etc. exprimant un déclin ou un décompte, je suis plutôt accompagné de chiffres du genre 111, 222, 333, 444 etc. soulignant l’ajustement de trois plans de conscience, ou 121, 232, 212, 818, 1221, reliés à une stabilisation, même du fameux 11 :11, le signal de l’ouverture d’un Portail spirituel ou l’annonce d’une accélération des énergies du processus de l’Ascension, ce qui m’intriguait passablement. Alors, sans trop d’insistance et d’attentes, j’ai demandé à mon Centre divin de m’en fournir l’explication, ce qui tardait.

Mais voilà que, hier, alors que j’écoutais distraitement la télé, la réponse m’est parvenue, intense, claire, nette et précise, comme péremptoire et indéniable. Il semblerait qu’il s’agit de la manière d’informer les Phares de Lumière sur la manière qu’ils gagneraient à se comporter, dans les temps présents, ou de leur confirmer qu’ils n’ont pas à se soucier parce que, justement, ils s’y conforment très bien, ce qui ne pourrait que les avantager dans les passes difficiles qui pourraient se produire dans le monde.

Celui qui est le moindrement observateur aura remarqué que, dans toutes ces nouvelles séquences numériques qui habitent mon univers, deux nombres identiques semblent entourer un nombre central, placés de part et d’autre d’un pivot immuable, comme pour se refléter mutuellement. Ainsi, au premier chef, ils expriment l’état d’équilibre, de stabilité et de fermeté que l’être incarné a atteint et qu’il ne lui reste plus beaucoup à faire pour se nettoyer et se purifier. Quand même, par les nombres en réflexion autour du nombre central, ils pourraient inviter à comprendre ce qui se passe présentement dans son champ d’expérimentation, qui n’exprime qu’un juste retour de ses propres interventions, afin de saisir ce qu’il pourrait importer de changer en soi.

Pourtant, ils confirment davantage l’entrée dans une nouvelle dynamique irréversible, sans possibilité de retour en arrière ni de régression. Alors, ils expriment la nécessité de s’abstraire du passé et de l’avenir pour vivre amoureusement dans le moment présent, en toute simplicité et humilité, rempli de joyeuse sérénité, puisque, depuis l’entrée dans l’Instant éternel, le passé et le futur n’existent plus que par le maintien atavique malencontreux d’une focalisation de la conscience sur des expériences anciennes, chez ceux qui accordent encore trop d’attention à la densité et à la dualité. C’est comme si le temps s’était arrêté, abolissant le passé et l’avenir. Alors, chacun gagnerait à cesser de vivre de façon linéaire, dans une présumée réalité spatio-temporelle, ce qui n’est plus possible dans une réalité qui s’exprime en spirale ascendante et complique d’autant la vie, pour s’ouvrir à sa multidimensionnalité.

Ainsi, ces séquences numériques servent à inviter à ne plus qu’être, tout bonnement, comme un enfant émerveillé de ses découvertes quotidiennes, en faisant table rase de son historie passée, désormais révolue, et en évitant de se projeter dans l’avenir, pour s’abandonner au courant de la vie en toute confiance, assurés que la victoire est acquise, à savoir que les objectifs du but du sauvetage de la Terre et du salut de l’humanité ont été atteints et que tous les Portails ascensionnels ont été ouverts, d’où il ne reste qu’à les franchir en toute conscience.

En outre, comme tout a été dit, il n’est plus nécessaire de chercher, de questionner, même de tenter de comprendre. De là, tout effort, toute lutte, toute condamnation, toute contestation, toute critique, toute dénonciation pour modifier les structures de l’ancien monde deviennent inutiles, même contreproductives, puisque, Dieu, depuis qu’il a repris les rênes de la planète, s’en étant chargé et que, ainsi, ces tentatives ne servent plus qu’à ramener dans une réalité en dissolution accélérée et à la maintenir arbitrairement et artificiellement. Car, dans les interventions, un être témoigne d’hostilité et il se contente de lutter à armes égales, s’imposant autant d’occasions de réussites que d’échec, selon l’adresse des adversaires.

Dans ce contexte, désormais, le 1 signifie : renforcer le lien avec l’Absolu et le Tout, appel à l’Unité, attention requise à l’être individuel ou excès d’ego; le 2, reliquat de dualité, errances dans les extrêmes, vie de couple, réflexion de soi-même sur soi-même (pour éviter toute projection sur autrui); le 3, Trinité de la Vie, présence de tous les éléments d’un plan salutaire et famille humaine… ou découverte des membres de la Famille spirituelle; le 4, assises matérielles solides, bon enracinement dans la Terre, besoins concrets comblés, savoir cueillir les fruits de ses semences passées, accomplissement de ses rêves les plus grandioses; le 5, intérêt pour l’Humanité, nécessité de la coopération, ajuster le bien individuel au bien commun; le 6, signal d’une menaces résiduelles des Forces de l’Ombre, d’Une propension personnelle au sabotage ou fusion du Ciel et de la Terre; le 7, satisfaction sur tous les plans, dans l’ordre de l’ancien monde, qui appelle à un renouvellement, à un dépassement de soi, à un choix d’aspirations plus élevées; le 8, ouverture sur l’Infinité, projet qui aura des effets retentissants, longévité, pourquoi ne pas choisir l’immortalité ; le 9, nécessité de mettre la dernière main à une entreprise ou de compléter un plan qui peut survivre, car la fin d’un cycle approche; le 0, l’œuf, nouveau commencement, ouverture d’un cycle nouveau, aperçu du Nouveau Monde.

© 2013 Bertrand Duhaime (Douraganandâ). Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde. Ou emprunté, avec permission de l’auteur, à https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

 

Partagez !